September 5, 2011

V4YS Concert Review - La Villette Jazz Festival 2011, Part.1 - Cinematic Orchestra - Mulatu Astatké - Paris, 010911

Cinematic Orchestra 

Heidi Vogel & Jason Swinscoe
C'est une formation de Cinematic Orchestra un peu remaniée qui a rendu visite à la grande halle de La Villette. 
Autour de son génial leader Jason Swinscoe, quelques "anciens" comme Stuart McCallum à la guitare, Phil France à la basse ou Heidi Vogel au chant mais aussi quelques surprises. 
Tout d'abord le batteur Richard Spaven qui accompagne de nombreux artistes renommés dont José James et vient de sortir un très bon premier album solo entre hip-hop, nu-jazz et dubstep, intitulé Spaven's Five
Ensuite la présence au piano et Rhodes du jeune prodige Austin Peralta, auteur dès l'âge de 16 ans de deux albums jazz bluffant et plus récemment d'un remarquable troisième opus, Endless Planets, sorti sur le label de Flying Lotus, Brainfeeder.


Richard Spaven & Stuart McCallum
Dès les premières notes de Burn Out, le groupe a transporté la salle vers l'univers gracieux et poétique qui le caractérise. 
Leurs classiques (Child Song, As The Stars Fall, Familiar GroundMan With A Movie CameraBreathe,  All That You Give...) ont ensuite défilé comme dans un rêve où la merveilleuse chanteuse Heidi Vogel fait office de sirène enchanteresse. 
Seule (toute) petite déception pour moi la présence dans leur set d'un seul nouveau morceau alors même que le net bruisse de rumeurs d'un nouvel album à venir....Cela dit vu la qualité du titre en question je ne peux pas leur en vouloir (cf extrait vidéo)!


Ci-dessous extraits vidéos du titre inédit à ma connaissance et l'incontournable All That You Give interprété pour le rappel :


---------------------------------------------------------------------------------
Mulatu Astatké 

Un concert de Mulatu Astaké c'est un voyage exotique entre jazz, world music et afro-grooves. La prestation du maître éthiopien et de son groupe à La Villette n'a pas dérogé à cette règle.
Concentré de titres phares de son répertoire, son set a oscillé entre passages free-jazz et moments de quasi transe afro qui m'ont fait maudire (une fois n'est pas coutume) la direction artistique du festival pour avoir choisi l'amphitheatre Charlie Parker qui interdit le moindre pas de danse !
Musicien hors-pair jonglant entre son légendaire vibraphone, un orgue rhodes et des congas, il est aussi un véritable chef d'orchestre laissant parfaitement s'exprimer les remarquables musiciens qui l'entourent avec à la clé pléthore de solos époustouflants.
Au cœur de cette formation j'ai été tout particulièrement séduit par le jeu de contrebasse de Neil Charles, véritable usine à lignes rythmiques à la fois délicates et funky, ainsi que par le violoncelliste Danny Keane, qui m'a rappelé la face cachée d'un instrument qu'on voit trop peu souvent sur les scènes jazz/funk.
Un excellent concert qui symbolise parfaitement le melting-pot d'influences qui est la marque de fabrique du La Villette Jazz festival ces dernières années.

Vous avez de la chance, l'équipe d'Arte Live Web a filmé l'intégralité du concert, streaming vidéo intégral ci-dessous!

No comments:

Post a Comment