September 10, 2011

V4YS Concert Review - La Villette Jazz Festival 2011, Part 2 - Roy Hargrove RH Factor - Paris, 090911

L'an passé l'équipe de Jazz à La Villette avait proposé au pianiste Robert Glasper de dévoiler les multiples facettes de son talent lors de deux dates, l'une en formation groove et l'autre en formation jazz.
Même (riche) idée cette année avec cette fois le trompettiste Roy Hargrove à l'affiche de deux concerts.
Si je n'ai malheureusement pas pu assister à la soirée jazz, je me suis rattrapé hier soir avec l'énorme prestation de son "RH Factor" qui a enflammé un Cabaret Sauvage rempli à ras-bord.

Look excentrique et funky tranchant avec sa relative retenue sur scène, un peu à mi-chemin entre Miles et Spike Lee, Roy Hargrove avait sorti l'artillerie lourde pour cette soirée. Trois claviers, dont l'excellent Bobby Sparks qui jongle brillamment avec un Hammond, un Moog et un Rhodes, une redoutable ligne de cuivres avec les sax de Keith Anderson et Bruce Williams entourant sa trompette, et une section rythmique impeccable emmenée notamment par la basse ultra funky de Lenny Stallworth.

Après deux ou trois morceaux instrumentaux issus des deux albums références du groupe Distractions et Hard Groove, la soirée s'est emballée avec l'enchaînement de titres chantés par Renee Neufville, le batteur Jason Thomas ou Roy lui-même. On The One, Hold On, I'll Stay, un medley énorme entre le classique de George Clinton Give Up The Funk et le morceau A Place...rien ne nous a été épargné, pas même les multiples solos démetiels de chaque musicien.
Bref 2h de groove/funk de grande, grande classe!



Ci-dessous quelques extraits vidéos, On The One, Give Up The Funk/A Place & I'll Stay qui contient notamment un solo de guitare sublime au milieu du morceau.



Last year the La Villette Jazz Festival artistic direction had offered american pianist Robert Glasper the opportunity to present his two different projects with one jazz concert and one groove/funk night. Same great concept this year with trumpet legend Roy Hargrove who therefore starred twice in this year festival line-up. If I could not go to his jazz gig I made up for this omission by attending yesterday his mind-blowing RH Factor night at the Cabaret Sauvage.
Excentric & funky look contrasting with his relative inhibited scene attitude (a kind of "Miles meets Spike Lee" feeling), Roy had displayed the heavy artillery fot this concert : three keyboards players, among them the excellent Bobby Sparks mastering a Hammond, a Moog and a Rhodes, a powerful brass line with Keith Anderson and Bruce Williams' saxophones escorting his trumpet, and a perfect rythmic section notably led by the ultra funky bass from Lenny Stallworth.
Following a couple of instrumental tracks taken from the band's reference LPs Distractions and Hard Groove, the night really took off when they started a serie of sung cuts with alternatively Renee Neufville, drummer Jason Thomas or Roy himself on the vocals. On The OneHold OnI'll Stay, a massive medley joining the dots between George Clinton' classic Give Up The Funk and their song A Place...nothing was spared a red hot audience! Not even a serie of stunning solos by each and every musician. 
In short : 2h of world-class groove/funk!


Please find above three video extracts  On The One, Give Up The Funk/A Place & I'll Stay (featuring a stunning guitar solo starting at the 5mn point).


Merci à Vincent pour les plus belles photos de l'article!


3 comments:

  1. Enoooorme concert avec enoooormes musiciens et une petite crevette rouge au milieu : Roy Hargrove. Bonne chronique, il ne manque que quelques bonnes photos ;-) Hein JM !?

    ReplyDelete
  2. Merci pour les photos, vidéos et review!
    Quel concert! J'en suis sortie soufflée, abasourdie par tout ce son et l'excellence des musiciens. C'était tellement intense. Il y avait tellement d'énergie que j'avais du mal à redescendre sur les morceaux down tempo et les apprécier pleinement, mon seul regret.

    J'ai assisté au concert des JBs et Maceo Parker le lendemain (très bon concert au passage) et j'y ai croisé des musiciens du RH : Lenny Stallworth et Jason Thomas. J'ai échangé un peu avec eux, ils étaient vraiment sympas. J'ai vu Roy himself et j'ai osé (OMG!) allé lui dire que j'avais adoré le concert de la veille; il était beaucoup moins sympa que ses collègues. Mais bon, il est dans son monde; il reste un artiste de génie et on l'aime quand même (lol)!

    Je suis aussi allée au concert du 8 avec Stéphane Belmondo et Tom Harrell. Fameux concert aussi. Le public était assez d'accord pour dire que Roy était le meilleur et même en tant que amatrice lambda n'y connaissant rien à la technique musicale, ce sont ses prestations que j'ai préféré. Ils ont joué un morceau composé par Roy pour l'occasion et dédié à Paris "Looking Good": excellentissime!

    Fara

    ReplyDelete