September 13, 2011

V4YS Concert Review - La Villette Jazz Festival, Part 3 - Fred Wesley & Pee Wee Ellis - Maceo Parker - Paris, 100911

2% Jazz, 98% funky stuff ! 


Ce slogan que Maceo Parker aimait à scander il y a quelques années au moment de la sortie de son meilleur album, Life On Planet Groove, résume parfaitement la teneur d’une soirée où l'ombre bienveillante du maître James Brown a plané sur la Grande Halle de La Villette.




A l’affiche tout d’abord les légendaires Fred Wesley & Pee Wee Ellis qui se sont transformés pour l’occasion en véritables chefs d’orchestre, dirigeant pendant quelques jours de stage puis sur scène un ensemble de 80 cuivres amateurs.
Bonheur partagé pour les uns de jouer avec ces légendes vivantes du funk et pour les autres de transmettre un peu de leur art et surtout de leur joie de jouer toujours bien présente après tant d’années de carrière.

Alternant des morceaux jazz créés pour l’occasion avec leurs classiques de la période JB’s/Horny Horns comme House Party, Breaking Bread, Four Play ou Gimme Some More, le duo et son "La Villette big big band" ont livré une prestation pleine de fraîcheur et de bonne humeur.
L’incursion surprise en toute fin de concert de Macéo pour une impro au sax sur House Party ne faisant qu’ajouter à la fête.
What a funky good time! 

Le soufflet funky n’a pas eu le temps de retomber puisque Maceo Parker a pris la suite.
Accompagné de son groupe traditionnel
(notamment les vétérans Bruno Speight à la guitare et Rodney Curtis à la basse) dans lequel ne manquait à l’appel que son fidèle trompettiste Ron Tooley, il est apparu plus fringuant que jamais, comme s’il avait rajeuni d’une dizaine d’années.
Le funk ça conserve!
Dennis Rollins
Que dire de ce concert ?

Que ce fut du Maceo pur jus avec 2h de set enflammé au sein duquel on a eu droit à quelques incontournables comme la cover du classique d'Aretha FranklinThink interprétée par une Marta High toujours aussi explosive, l'habituel clin d’œil à Ray Charles avec You Don't Know Me  ou bien quelques hymnes estampillés Mr Brown comme Soul Power.



Pee Wee Ellis
Que Pee Wee Ellis n’a pas pu s’empêcher de sortir des coulisses pour taper le boeuf à son tour avec son vieux compère de la période JB’s.

Que le tromboniste Dennis Rollins a donné la chair de poule au public avec le joli morceau de jazz qu'il a interprété seul sur scène.

Et surtout, surtout, que Maceo reste un showman hors-pair qu’il fait toujours aussi bon de voir live !


Ci-dessous quelques extraits vidéos : Four Play, Gimme Some More par Fred Wesley & Pee Wee Ellis ainsi que Think et Pass The Peas/Soul Power par Maceo :


 Merci à Vincent pour ses superbes photos!

4 comments:

  1. Dommage que tu n'as pas filmé les nombreuses parties du concert où il reprenait du P-Funk pur jus !!! "give up the funk" était morteeeellll!!!!
    Pour moi qui suis fan de G Clinton ,ce concert était un vrai bonheur !!!

    Mitchpuru@hotmail.com

    ReplyDelete
  2. yes j'ai pas pu tout filmer, fallait que je danse aussi;)

    ReplyDelete
  3. Mitch, si tu n'y étais pas (ce qui serait un crime vu ce que tu aimes) ou que tu ne l'a pas déja fait, jettes un oeil ici même sur la vidéo de la reprise de "I'll stay" par Le Roy Hargrove RH factor. Ce n'est certes pas du P-Funk survitaminé, mais dans le genre je trouve cette cover, déja excellente sur album, encore meilleure en live !

    Vincent

    ReplyDelete
  4. Ah "Give up the funk", ça aura été en quelque sorte pour moi, l'hymne de ce Jazz à la Villette 2011.

    Les photos sont magnifiques.

    C'était vraiment un super concert. C'était énoooorme le son du band avec les 100 musiciens! J'ai jamais vu ni entendu autant de cuivres en même temps.
    J'ai beaucoup aimé l'ambiance entre les musiciens quand les vieux amis se sont retrouvés pour jouer leurs morceaux.
    Et moment magique quand le tromboniste a joué "When I fall in love". C'était tellement beau!
    J'ai trouvé Maceo Parker très généreux: il a joué plein de morceaux au rappel. A chaque fois, je me disais que c'était fini, ben non ça continuait.
    Concert mémorable. Merci encore de partager!

    Fara

    ReplyDelete