September 16, 2011

V4YS Concert Review - La Villette Jazz Festival, Part 4 - Questlove's Afro-Picks - Paris, 110911

Questlove
Après James Brown, au tour de Fela Kuti de venir laisser son empreinte sur la Grande Halle de la Villette avec une soirée de clôture exceptionnelle concoctée (comme l’an passé d'ailleurs) par le batteur Questlove et le saxophoniste David Murray.







Tony Allen
Sous l’égide de la Red Bull Academy, le duo a composé une véritable dream team afro/soul/funk comprenant entre autres le légendaire batteur de Fela, Tony Allen, les references nu-soul Macy Gray & Amp Fiddler, la chateuse malienne Mamani Keita mais aussi Jordan McLean, Martin Perna & Chico Mann, trois piliers de mon groupe afrobeat favori, Antibalas, sans oublier le compère dans Questlove dans The Roots, le MC Black Thought.
Black Thought
Au total environ une vingtaine de musiciens sur scène réunis autour des deux batteries de Questlove et Tony Allen mais aucun percussioniste ce qui peut à priori surprendre lorsqu’on pense à un concert consacré hommage à l'histoire de la musique africaine. Tout s'explique lorsqu'on prend conscience que ce projet est tout sauf un simple concert de reprises/tributes mais bel et bien une réelle relecture d'oeuvres majeures de la musique afro des 40 dernières années. Sans percussions, les rythmes d'afrobeat, d'highlife jazz ou d’Afrique de l’ouest francophone ont ainsi pris une tournure résolument jazz/funk/hiphop fidèle au background des artistes présents. Le tout donnant un lifting épatant, respectueux de l'esprit des compositions originales, mais résolument ancré en 2011.
David Murray

Dans le désordre le groupe a donc réinterprété plusieurs titres légendaires comme Colonial Mentality, Sorrow Tears & Blood, No Discrimination de Fela Kuti et Tony Allen, mais aussi un de mes morceaux favoris d'afro-jazz, le superbe What Is Wrong With Groovin' de Lletta Mbulu ou encore le vibrant hymne Soweto Blues de Miriam Makeba.

Aux vocals l’interprétation de Black Thought des lyrics revendicateurs de Fela (parfois réadaptés avec ses propres lyrics)  fut particulièrement convaincante de même que la version nu-soul de Love Is a Natural Thing de Tony Allen par le duo Amp Fiddler /Macy Gray. Je n'oublierai aps non plus la rayonnante Mamani Keita dont la voix inimitable m'a immédiatement transporté ailleurs, loin, très loin ...en Afrique sans doute.

Mamani Keita


Ci-dessous deux vidéos (Colonial Mentality et Love Is a Natural Thing) ainsi qu'un lien vers l'excellent site du projet ou vous trouverez tous les détails sur les artistes y ayant participés ainsi que des streaming des versions originales de chaque morceau repris.

Au terme de cette fantastique semaine musicale impossible pour moi de classer les concerts auxquels j’ai assisté tnat ils m'auront tous marqué. Allez, si je devais vraiment décerner une palme d’or, mon choix irait sans doute vers ces incroyables Afro-Picks!



Merci à Vincent pour les superbes photos!

No comments:

Post a Comment